News reports about the Libyan oil hunt
Libyan state oil company could be looking for oil in occupied Western Sahara. Check some news clips here.
Published 16 December 2007



Tamoil Sakia compte investir dans le secteur dans le Sud du Royaume
15.12.2007

La société maroco-libyenne "Tamoil Sakia", créée récemment, compte investir entre 100 et 150 millions de dollars dans le domaine de la prospection pétrolière dans le sud du Maroc et dans l'approvisionnement et la distribution des produits pétroliers dans la région.

Cet investissement, prévu pour les deux premières années du projet, sera doublé en cas de découverte du pétrole dans les provinces sud du Royaume, a déclaré, vendredi à Rabat à la presse, le président directeur général de "Tamoil Sakia", Salem Bayet Al Mal, qui effectue actuellement une visite au Maroc.

M. Salem Bayet Al Mal, qui n'est pas à sa première visite dans le Royaume, a précisé qu'il est présent au Maroc pour discuter les derniers détails du projet.

"Tamoil Sakia", dont le siège est à Laâyoune, débutera ses activités en 2008 et se focalisera sur l'approvisionnement et la distribution des produits pétroliers, du gaz (embouteillage et distribution) et des huiles, outre la prospection pétrolière, qui portera dans une première phase sur l'onshore avant d'entamer la prospection offshore.

La société "Tamoil Sakia", dont la création s'inscrit dans le cadre de la coopération entre le Maroc et la Libye, compte outre l'entreprise mère "Tamoil", plusieurs investisseurs privés du Sahara marocain.

Le P.-D.G. de "Tamoil Sakia", dont la société mère est présente dans plusieurs pays, notamment en Afrique (16 Etats) et en Europe, a indiqué que le Maroc fait partie des pays prioritaires pour son groupe.
http://www.lematin.ma/Actualite/Express/Article.asp?id=77264


Nouvelle prospection au sud du Royaume à partir de 2008
14.12.2007

Une société maroco-libyenne compte investir entre 100 et 150 millions de dollars

La recherche du pétrole dans le sud du Royaume revient au-devant de la scène. Ayant fait l'objet d'un grand enthousiasme à une certaine époque, la prospection pétrolière refait, aujourd'hui, surface. Il s'agit, cette fois-ci, de grands investissements au programme et de diversification des métiers pour la pérennité du projet.

En effet, la société maroco-libyenne ‘'Tamoil Sakia'', créée récemment, compte investir entre 100 et 150 millions de dollars dans ce domaine au sud du Maroc, mais aussi dans l'approvisionnement et la distribution des produits pétroliers dans la région.

Cet investissement, prévu pour les deux premières années du projet, sera doublé en cas de découverte du pétrole dans les provinces sud du Royaume, a déclaré, vendredi à Rabat, le président-directeur général de ‘'Tamoil Sakia'', Salem Bayet Al Mal, qui effectue actuellement une visite au Maroc. S. B. Al Mal, qui n'est pas à sa première visite dans le Royaume, a précisé qu'il est venu cette fois-ci pour discuter les derniers détails du projet, rapporte une dépêche de la MAP. La société en question, dont le siège est à Laâyoune, débutera ses activités en 2008 et se focalisera sur l'approvisionnement et la distribution des produits pétroliers, du gaz (embouteillage et distribution) et des huiles, outre la prospection pétrolière. Cette dernière portera dans une première phase sur l'''onshore' ' avant d'entamer la prospection ‘'offshore''. La société ‘'Tamoil Sakia'', dont la création s'inscrit dans le cadre de la coopération entre le Maroc et la Libye, compte, outre l'entreprise mère ‘'Tamoil'', plusieurs investisseurs privés dans les provinces du sud. Le P-DG de ‘'Tamoil Sakia'', dont la société-mère est présente dans plusieurs pays, notamment en Afrique (16 Etats) et en Europe, a indiqué que le Maroc fait partie des pays prioritaires pour son groupe.
http://www.lematin.ma/Actualite/Journal/Article.asp?idr=110&id=77231


Anuncian proyecto libio-marroquí de búsqueda de petróleo en el Sahara occidental
14.12.2007

Rabat.- La filial marroquí del grupo petrolero libio Tamoil (público) anunció hoy un programa de prospección petrolífera con una inversión de entre 100 y entre 150 millones de dólares, informó AFP.

"Tamoil Sakia, cuya sede está en El Aiún, capital del Sahara occidental, comenzará sus actividades de prospección petrolífera tanto terrestres como marítimas", indicó la sociedad mixta libio-marroquí , citada por la agencia marroquí MAP (oficial).

La inversión también comprenderá "el aprovisionamiento, la distribución de productos petrolíferos, de gas y de aceites", en la región del Sáhara occidental, declaró Salem Bayet Al Mal, presidente del grupo libio-marroquí Tamoil Sakia, a MAP.

"Esta inversión se duplicará en caso de descubrimiento de petróleo en las provincias del sur de Marruecos", subrayó.

El capital de Tamoil Sakia está en manos de inversores privados marroquíes y el Estado libio.

El grupo libio Tamoil cuenta con intereses en 16 países africanos y en Europa. Posée tres refinerías cuya capacidad de producción es de 255.000 barriles por día, según la web del grupo
http://www.eluniversal.com/2007/12/14/petro_ ava_anuncian-proyecto-li_14A1262825.shtml


Libyan Project for W. Sahara
Africa Energy Intelligence, No 454
12.19.2007

The Moroccan affiliate of Libya’s state-owned Tamoil plans to conduct an oil prospecting program in Western Sahara, a territory claimed by both Rabat and by the Sahrawi Democratic Arab Republic (SDAR) founded by the Polisario Front. Tamoil Sakia intends to open an office in El Ayoun, the main town in Western Sahara, and is to begin exploring for oil on both the offshore and onshore. The company says it expects to spend between USD 100-150 million on the campaign.

Tamoil Sakia is owned by private Moroccan investors as well as by the Libyan government. Despite the Polisario Front’s protests, Morocco’s Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) is continuing to award oil licenses in Western Sahara. The latest to date went to the Irish company Island Oil. Other oil companies present in the area have, for their part, signed agreements with the SDAR. The latter is to hold a second licensing round in early 2008 that will concern three onshore blocks and six offshore blocks. Most of the acreage is located in Mesozoic and Tertiary Aqiun basins which have only been lightly explored up to now.

Ever since Tripoli decided last year to sell off the European assets of Tamoil - they were acquired in June by Colony Capital -Libya has been working to build up the group’s profile in Africa. Indeed, Tamoil recently acquired its first oil license in Guinea.

UN human rights expert decries “clampdown” on human rights defenders

Morocco must stop targeting human rights defenders and journalists standing up for human rights in Western Sahara, and allow them to work without reprisals, UN special rapporteur on the situation of human rights defenders, said today.

01 July 2021

Sultana's home raided by police, activists arrested

In an early morning raid today, masked agents terrorized and assaulted the home of the Saharawi human rights defender Sultana Khaya, stole belongings and took three activists to an undisclosed location.

10 May 2021

UN experts urge Morocco to release imprisoned Sahrawi journalist

On 7 June 2019, videos began to circulate showing Moroccan police brutally beating up a Saharawi journalist in occupied Western Sahara. Today, a UN opinion calling for his release from prison was made public. 

07 February 2021

Sultana has spent two months in house arrest

The Saharawi activist Sultana Khaya and her family has for almost 10 weeks been harrassed by Moroccan police when leaving or entering their home in occupied Western Sahara. Help us to denounce. 

26 January 2021